Sélectionner une page

PORTEURS D’EAU

« Souvent d’une petite chose on obtient une grande chose, comme d’un noyau sec un dattier. » (proverbe marocain)

Ce projet est issu d’une analyse de trois semaines de la place Jemmaâ El Fna à Marrakech, classée au patrimoine mondial, oral et immatériel de l’humanité.
Avec l’aide de deux autres artistes et à l’occasion du festival Awaln’art, nous avons proposé à Tahanahoute ( à quelques kilomètres de Marrakech), le regard que nous avons pu porter sur cette place, par le biais d’un dispositif simple : des bidons d’eau recyclés en cabinets de curiosités, comme contenants de l’essence poétique et magique de la place. Nous avons fixé sur le bouchon de chaque bouteille un oeil de boeuf et à l’intérieur nous y avons placé des images, fixes ou animées, du son, de la vidéo collectés sur cette place….
Nous proposons au public marocain d’observer derrière cette ouverture circulaire qui rappelle la Halka* marocaine, un moment éphémère, intime à l’intérieur d’une foule, à la mémoire des porteurs d’eau, premiers personnages à être apparus sur la place Jemmaâ El Fna où les habitants viennent aujourd’hui chaque jour, « perdre leur temps »…

*Halka : Art marocain qui tend à rassembler un grand nombre de gens autour des conteurs, en formant un cercle.