Sélectionner une page

LA MA(I)RIE

C’est l’histoire d’un ‘i’, celui de la ma(i)rie de Galié. Un jour le ‘i’ prit congé. Il avait envie de voir du pays. «Exister c’est bouger». Poussé par le désir de liberté et d’ailleurs, il partit à la rencontre des ‘i’ des autres pays : Russie, Laponie, Mongolie… Aucun des habitants de Galié ne semblait avoir remarqué son absence, jusqu’au jour où son fantôme vint frapper à leur porte pour les interroger sur cette mystérieuse disparition. La ma(i)rie de Galié ne pouvait rester sans ‘i’. Perdant tout espoir de le retrouver, il fallu lui trouver un successeur. Le fantôme se mit alors à la recherche du nouveau ‘i’ parmi ceux qui peuplaient la petite bourgade. Après les avoir tous répertoriés il proposa aux Galiérois de voter pour le ‘i’ qui leur semblait le plus à même d’habiter l’espace vide de la ma(i)rie, pour un mandat d’un an. À cette occasion, le 13 octobre 2010, une grande cérémonie fut organisée par tout le village, en présence du maire et du fantôme du ‘i’, afin de rendre son ‘i’ au frontispice de la maison du peuple.
Bientôt le fantôme du ‘i’ devra se remettre à la recherche d’un nouveau ‘i’ pour la ma(i)rie.