Sélectionner une page

FAITES-VOUS UNE PLACE !

‘La Place du Géant’, un espace public temporaire co-réalisé par les habitants de Saint-Étienne.

Interventions graphiques aux côtés du Collectif ETC et de Bérangère Magaud, dans le cadre du concours «Défrichez-là», organisé par lʼEtablissement Public dʼAménagement de Saint Etienne (EPASE) au mois de mars 2011.
Il s’agissait de mettre en valeur, pour une durée de trois ans,un espace en friche situé au centre de Saint Etienne, dans le quartier de la gare de Chateaucreux.
Tout en étant le reflet des mutations en cours dans le quartier, le projet, appelé «Place au changement», se voulait être une étape préliminaire dans le processus de création dʼun bâtiment. A lʼangle de la rue Cugnot et de la rue Ferdinand, lʼidée était donc de dessiner au sol, un plan fictif des futurs logements, tout en le représentant en coupe. Cet ensemble permet aujourd’hui de se projeter dans le volume virtuel du futur immeuble, dont le lancement de lʼétude est prévu dans quelques années.

« Nous défendons deux axes de travail, que nous avons souhaité mettre en oeuvre dans le projet «Place au changement» : collaborer avec les habitants pour la réalisation de lʼespace public, et utiliser le temps du chantier, de quatre semaines, pour échanger et impliquer la population dans la durée. » Collectif ETC.

 

Mon travail aux côtés de Bérangère Magaud a porté sur différentes interventions à l’intérieur et autour du chantier :

1 / Signalétique
Tout dʼabord un travail typographique sur les grilles du chantier a permis dʼatténuer lʼeffet barrière quʼelles véhiculent. Cette signalétique au « rubalise » invite les passants et habitants du quartier à entrer sur le chantier tout en ajoutant une tonalité  atypique au chantier.

2 / Mise en valeur du patrimoine
Ensuite, LESDIXCHATS & Bérangère ont décidé de redonner vie à deux édifices autour du chantier :
– Un recueil de la parole habitante a tout d’abord donné naissance à un travail typographique sur un bâtiment jouxtant le site, ancien hôtel visible depuis le parvis de la gare. Outre la symbolique de ce paroles, cela donna une lisibilité supplémentaire au projet du collectif, le faisant déborder de sa parcelle par une mise en valeur du patrimoine bâti mais aussi social du quartier.

– Des habitants se sont pris au jeu d’acteur en se mettant en scène aux fenêtres de l’hôtel, ce qui donna lieu dans un second temps, à un affichage en trompe-l’œil sur la façade du bâtiment.

– Sur la façade du deuxième bâtiment que nous avons investi, une anamorphose visible dʼun seul point situé sur la nouvelle place publique, et matérialisé par une chaise blanche, permet d’ouvrir la place à lʼenvironnement proche.

3 / Valorisation des habitants
Parallèlement nous avons mis en place plusieurs moyens pour valoriser le travail des habitants :
– Création dʼun petit « fanzine » retraçant lʼhistoire du chantier et distribué aux participants.

> CLIQUER SUR CE LIEN POUR FEUILLETER LE FANZINE ICI

– Réalisation dʼun poster expliquant lʼensemble du projet, lui aussi distribué mais également affiché autour du projet. Il explique la démarche et cite les acteurs du projet.

– Les participants les plus actifs ont pu voir leur prénom poché sur lʼun des poteaux de lʼancien trolley présent sur le site. Marius, habitant du quartier fortement impliqué dans l’aménagement de cette place, fut même désigné ‘Chef de chantier’ par toute l’équipe et honoré d’un pochoir géant de son visage sur l’un des lits construits par les architectes.

4 / Participation des habitants
Pour que cette place devienne la leur, lʼimplication des habitants est passée par la mise en place d’ateliers, comme celui réalisé avec les enfants des maisons de quartier du Soleil et du Crêt-de-roch : il consistait à utiliser le support t-shirt comme surface d’expression surlaquelle les enfants étaient invités à imaginer et composer l’aménagement de la place à partir d’un kit pédagogique constitué de formes colorées auxquelles l’enfant attribuait librement une fonction.